au coeur d'un charmant village normand

Au bout d'une haie d'honneur panachée de fleurs, Marie-Hélène Auvray vous accueille autour de ses deux passions : les antiquités et les roses. Ainsi, le "Grenier de Marie", avec tables, armoires et objets en tous genres, repose sur un lit fait de quelques 600 spécimens de roses.

Entre ameublement d'un autre temps et roses anciennes, se dégage un air rétro qui embaume la maison et le jardin. Dans une féerie de couleurs, les rosiers se déclinent par nuances et par saisons. Dans une douce folie végétale, la roseraie échappe à toute convention jardinière : là un rosier liane s'est faufilé dans un cerisier, tirant de la force du pied de l'arbre toute la gloire de la beauté verticale. Si ses roses n'ont de vie éclatante que pendant trois semaines, nul ne peut les oublier. Un autre, tout aussi opportuniste s'est accroché à un sapin, lui donnant le temps d'une saison, l'originalité d'une décoration fleurie estivale. Souvent épineux, ces rosiers lianes sont autant de bouquets de petites roses pâles offerts à ces unions improbables.

Marie-Hélène affectionne particulièrement les roses anciennes, si romantiques, si nuancées dans leurs couleurs. Son plaisir de partager sa passion vous entraînera vers une visite guidée des lieux. Ainsi, elle vous parlera certainement de la "Ghislaine de Féligonde", la rose aux quatre couleurs, du jaune pâle frôlée de chamois à l'abricot, toutes les heures de l'amour semblent être évoquées. La rencontre avec la "Cécile Brünner Climbing" est un moment délicat, à l'image de ces roses si petites, presque timides, un rose de nacre les colorant. Des petites roses tapies dans les rosiers à buissons aux rosiers à grandes fleurs, une symphonie de couleurs et d'odeurs est des plus enivrante. Au centre du jardin, la statue d'un porteur d'eau, un pressoir du XIXe siècle chiné est converti en jardinière ornent les lieux tandis que les deux paons de la maison paradent un peu plus loin. Leurs chatoyantes couleurs trouvent dans la roseraie les plus beaux accords.

Marie-Hélène et Serge Auvray propose deux chambres ainsi qu'un gîte à l'image de ce jardin apaisant. Profitant des trésors chinés par leurs soins, "la suite" commence au rez-de-jardin par une pièce de vie décorée de divers objets et meubles ; à l'étage une salle de jeu comblera les amateurs de billard et les amoureux d'espace. Deux chambres attenantes forment un bel ensemble familial : une première chambre drapée de vert avec la coquille de la tête de lit le raffinement de l'époque Louis XV. La deuxième chambre a des airs plus champêtres avec un dessus de lit de large vichy bleu et ses poutres apparentes. Au bout de celle-ci, une terrasse avec salon plonge sur la roseraie. Confort et élégance se trouvent dans la deuxième chambre, la toile de Jouy bordeaux et écrue habille la tête de lit, le paravent, le fauteuil et les rideaux dans un cadre dédié au calme.

Un passage par les antiquités exposées laisse à loisir le temps d'une flânerie se terminant parfois en acquisition.

La salle des petits-déjeuners est un florilège d'objets aussi insolites que remarquables. Face à une large cheminée ornée d'animaux naturalisés, si la table sur laquelle vous prenez votre café vous plaît, vous pouvez partir avec, elle est à vendre.

 
 

Chambre d'hôtes
N° 6265
Gîtes de France
Eure (27)



© 2005/2007 M.H & S AUVRAY - www.chambredhoteeure.com